Orthodontie et hygiène, un risque ? Par les DR Claude Bourdillat-Mikol et Edith Lejoyeux

Orthodontie et hygiène, un risque ?

Quel que soit l’âge des patients qui entreprennent un traitement d’orthodontie, et le type d’appareil préconisé, l’hygiène buccale est la préoccupation constante des praticiens.

1/ Existe-t-il un risque accru de carie en cas de traitement orthodontique ?

Qu’ils soient amovibles ou fixes, les appareils orthodontiques augmentent le risque de carie, car tous favorisent l’accumulation de débris alimentaires et la stagnation de la plaque dentaire, responsable de l’apparition assez rapide d’irritations de la gencive (gingivite). Il est donc indispensable d’avoir une hygiène irréprochable, de frotter non seulement les dents mais aussi les gencives.

Si l’hygiène est mauvaise ou le brossage insuffisant, il y un risque de voir apparaître sur les dents de petites plages blanchâtres qui sont des zones de déminéralisation.

Si le processus continue, ces plaques de déminéralisation (indélébiles et très disgracieuses lorsqu’elles se développent sur la face externe des dents) se transforment en caries.

Les enfants ou les adultes qui préfèrent les appareils invisibles collés sur la face interne des dents (traitements linguaux) ont du mal à s’assurer que le brossage est bien fait.

Quelles solutions existent aujourd’hui pour diminuer les risques ?

* Les attaches que les orthodontistes utilisent actuellement sont miniaturisées, ce qui rend le brossage plus facile. Le risque est donc réduit.

* Il existe des brosses à dent « orthodontiques » et des brossettes spéciales interdentaires. Pour les traitements linguaux, le patient doit choisir des brosses à dent très petites, voire des brosses mono-touffes, et surtout, faire des détartrages réguliers en cours de traitement.

* L’utilisation de révélateur de plaque dentaire permet de visualiser les zones mal brossées.

* Les ciments autour des bagues comportent du fluor « relargable ».

* Des colles avec des propriétés antibactériennes apparaissent pour limiter autant que possible l’apparition de tâches de décalcification autour des attaches.

Un traitement orthodontique peut-t-il avoir une action sur la prévention des caries ?

* Pendant tout le traitement, l’hygiène a été surveillée et les bonnes habitudes ont été prises. L’alignement obtenu favorise un meilleur auto-nettoyage des dents par les lèvres, les joues et la langue.

* L’alignement obtenu favorise un meilleur brossage : il n’y a plus de recoins inaccessibles. À la fin du traitement, la gencive est moins compressée, moins enflammée. Elle saigne moins facilement et le patient n’a plus peur de la brosser.

Conclusion : si les traitements orthodontiques sont bien conduits, et si les règles d’hygiène ont été respectées, il n’y a pas de risque accru de caries, bien au contraire ! Le traitement orthodontique améliore l’hygiène bucco-dentaire à long terme. La miniaturisation des dispositifs permet également un meilleur brossage.

Par les DR Claude Bourdillat-Mikol et Edith Lejoyeux

Article rédigé par le praticien le 21/12/2017