Cabinet du Dr LACAILLE

Orthodontiste Spécialiste à PLAISIR

2 et 4 rue Jules Verne - 78370 PLAISIR

Objectifs médicaux de l'orthopédie dento-faciale, par Dominique Lacaille

Plus le traitement est débuté tôt, plus la morphologie du patient a les capacités de s'adapter à nos objectifs de santé et d'harmonie fonctionnelle et d'esthétique. Plus le traitement est tardif, plus le praticien est obligé d'adapter sa thérapeutique à la morphologie existante de son patient. (C.F. GUGINO, Revue d'Orthopédie Dento-Faciale, N°34, 2000, page 22)

 

C'est pourquoi l'orthopédie dento-faciale s'adresse pour l'essentiel aux dysmorphoses de l'enfant en croissance.


La plupart des troubles de position dentaire, hormis quelques cas rares héréditaires, prennent racine à l'occasion de pathologies fonctionnelles dès la petite enfance et qui s'étalent de manière chronique, donc souvent inaperçues, jusqu'à l'âge adulte. Dans la majorité des situations, ces dysfonctions sont d'origine ventilatoire (asthme, allergies, troubles ORL, couple ventilation-déglutition ...), elles peuvent parfois être d'origine ophtalmologique (strabisme...), elles sont quelquefois d'origine squelettique...

Le point commun de toutes ces pathologies fonctionnelles est qu'elles induisent forcément des adaptations posturales qui à leur tour sont coûteuses sur le plan morphologique et provoquent la quasi totalité des dysmorphoses et des malpositions dentaires que nous rencontrons dans notre société moderne.


La prévention et les traitements précoces d'interceptions de ces pathologies fonctionnelles pour la plupart chroniques représentent donc l'avenir de cette spécialité.


Nos limites actuelles quant au niveau de la réussite de nos traitements sont étroitement liées aux progrès médicaux dans les domaines allergologique, oto-rhino-laryngologique et posturaux. La conscience de ces limites nous conduit humblement à proposer à nos patients une contention dentaire à plus ou moins long terme.

Pour toute recherche bibliographique, consultez les articles de professeur Jacques TALMANT et collaborateurs de 1982 à nos jours.

Article rédigé par le praticien le 21/12/2017