Cabinet du Dr LACAILLE

Orthodontiste Spécialiste à PLAISIR

2 et 4 rue Jules Verne - 78370 PLAISIR

La prévention des pathologies dentaires de l’adolescent et de l’adulte par les traitements précoces.

On reconnaît aux traitements d’orthodontie le mérite d’améliorer l’alignement dentaire et donc le sourire des jeunes patients. Mais ce qu’on ignore habituellement, c’est que ce résultat esthétique, extrêmement gratifiant, s’accompagne d’un rôle de prévention des pathologies dentaires de l’adolescent et de l’adulte.

Prévention de la maladie carieuse.

C’est la mieux connue. En effet, il va de soi que le bon alignement des dents permet, par un brossage efficace de toutes leurs faces, l’élimination de tous les débris alimentaires et l’imprégnation de la totalité de l’émail par le fluor de la pâte dentifrice, diminuant ainsi fortement les risques de caries.

 

Préventions des parodontopathies.

Les traitements d’Orthopédie Dento Faciale (ODF) limitent très fortement le risque parodontal grâce :

  • D’une part, à l’efficacité du brossage sur une denture ne présentant aucun chevauchement, entraînant une hygiène favorable à la bonne santé du parodonte.
  • Et, par ailleurs, à la restauration d’un équilibre occlusal, à l’origine d’une bonne transmission des forces engendrées par la mastication lors des diverses occlusions tant fonctionnelles que d’intercuspidation (engrènement dentaire) maximale.
  • De la même manière, les risques de troubles des articulations temporo-mandibulaires sont diminués.

Prévention du risque chirurgical.

Il faut savoir que les traitements d’ODF n’agissent pas seulement sur les dents mais sont capables, s’ils sont effectués en période de croissance, d’influencer le développement des os maxillaires. Ils diminuent donc considérablement la fréquence des traitements chirurgico-orthodontiques tardifs, toujours lourds à tous égards tant des classes III squelettiques (classique prognathie) que des classes II (classique rétrognathie).

Or chacun sait qu’une intervention chirurgicale constitue une épreuve psychologique importante, surtout chez les adolescents et les adultes jeunes qui acceptent souvent mal une modification de leur schéma corporel. A contrario, les traitements orthopédiques précoces ne présentent pas cet inconvénient. Ils sont toujours vécus comme une amélioration, tant par le patient que par son entourage.

Prévention des pathologies générales.

On l’a vu chez l’enfant

  • Un grand nombre de malocclusions, caractérisées par un mauvais alignement des dents de l’arcade supérieure, sont la conséquence d’une insuffisance de ventilation nasale. A coté de ses complications bien connues telles que les otites à répétition, rhinopharyngites, les polypes, etc, cette obstruction est à l’origine de troubles du sommeil et de troubles comportementaux qui cessent dès le rétablissement de la ventilation nasale obtenue grâce au traitement orthopédique. Ces enfants, atteints de ronflements nocturnes, qui se réveillaient fatigués, voient leur tonicité et leurs performances scolaires améliorées. Négligée, cette obstruction partielle chronique altère les diverses postures cervicales et faciales et fait de ces enfants des candidats aux troubles vertébraux.
  • Le rétablissement d’une occlusion équilibrée favorise l’efficacité de la fonction de mastication
  • Cette fonction, on le sait, réalise le premier temps de la digestion. En favorisant la réduction du volume des particules alimentaires et en favorisant leur insalivation, les traitements d’ODF favorisent la prévention de troubles digestifs.

Prévention de l’aggravation des anomalies liées aux syndromes malformatifs.

Ces syndromes complexes se caractérisent par une atteinte pluritissulaire : os, cartilages, muscles, muqueuses. C’est dire que l’environnement des dents est souvent très perturbé et que les troubles fonctionnels sont inévitables.

Or, qui dit troubles fonctionnels dit anomalies des rapports des mâchoires et de l’alignement dentaires.

Les interventions précoces de l’ODF dans ces syndromes permettent :

  • D’en minimiser les effets
  • D’éviter qu’ils ne se compliquent
  • De faciliter les différentes interventions chirurgicales que, très souvent, ils nécessitent
  • D’’améliorer le résultat fonctionnel et esthétique chez des enfants porteurs d’un handicap psychologiquement lourd à assumer.

En conclusion, pour toutes ces raisons, l’orthopédie Dento Facila (l’ODF), et plus encore l’orthopédie précoce, sont une nécessité à la fois sanitaire et économique qu’il serait dommage de sous-estimer.

Article écrit avec la collaboration du DR Jacqueline KOLF

Article rédigé par le praticien le 21/12/2017