La contention

Cette étape a pour but de maintenir les résultats acquis et de stabiliser la position des dents. En son absence, les dents auraient tendance à revenir à leur position initiale, d'une part à cause du remaniement lent des fibres élastiques de collagène de l'os et de la gencive, d'autre part pour contrecarrer une non résolution totale des comportements dysfonctionnels (nez, langue, lèvres, posture de la tête sur le cou...) à l'origine des dysmorphoses dento-faciales. 

 
Votre orthodontiste cherche systématiquement à corriger dès le début du traitement ces dysfonctionnements, mais il faut bien reconnaître que dans certains cas, ils nous échappent : grosse pathologie allergique ou asthmatique, problème ORL sévère, pathologies neuro-musculaires, etc. ...


Les difficultés de correction des comportements dysfonctionnels et posturaux sont aussi étroitement lié à l'âge (la contention chez l'adulte doit être permanente) et à la coopération (sans participation du patient et/ou de ses parents aux efforts nécessaires à l'éducation des fonctions, aucune stabilisation ne peut être réellement envisagée).

La pose de la contention s'effectue le jour de la dépose de l'appareillage. 

Les types d'appareils de contention sont : 

- Des appareils amovibles de type faux-palais ou gouttières transparentes. 
- Des appareils amovibles transparents en silicone. 
- Des fils collés sur les faces internes des dents. 

 
La durée de port des appareils amovibles diminue au fil du temps. La 1re année, il faut porter l'appareil tous les jours et toutes les nuits. Ensuite, on diminue tous les trois mois, puis une nuit sur deux et enfin une nuit sur trois en fonction de la prescription de votre spécialiste. 
 

Les fils collés sur la face interne des dents ne sont que très rarement retirés. En cas de décollement (exceptionnel) contacter rapidement votre orthodontiste.

Les appareils de contention portés le plus longtemps possible garantissent les résultats obtenus.

Article rédigé par le praticien le 21/12/2017